La cathédrale Saint-Caprais à Agen
 
 
 
 
 

L’ancienne collégiale bâtie sur l’emplacement de la basilique dédiée à saint Caprais est devenue cathédrale le 20 octobre 1803, pour remplacer l’église Saint-Etienne, en ruines. Commencée au XIIème siècle, l’église ne fut achevée qu’en 1508.

L’édifice associe un chevet roman à une nef gothique. Ces deux parties ne sont pas sans avoir quelque parenté avec la cathédrale de Cahors, ou l’église Saint-Orens d’Auch.

Le transept a été conçu d’une manière différente : sur ses quatre piliers s’élèvent de larges et puissants arcs brisés, encadrant le carré du transept, et destinés, à l’origine, à supporter une coupole.

Le plan de l’église rappelle celui de Souillac dans le Lot, et surtout celle de Solignac en Limousin. (Au croisillon nord, à noter un magnifique triforium gothique, ainsi qu’un cul de lampe représentant Saint Joseph, et admiré par Viollet Le Duc).

Le décor sculpté roman, particulièrement riche, s’inspire, selon les époques, de Sainte Radegonde de Poitiers, de Saint-Sernin de Toulouse, de l’abbaye Saint-Pierre de Moissac ; c’est dire l’attraction qu’a du exercer le chantier de Saint-Caprais ! L'intérieur est remarquable par ses peintures !