Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture
 
 
L'ACAT-France, association oecuménique, a été créée en 1974, par deux femmes protestantes qui ont choisi de militer contre la torture en mobilisant particulièrement les Chrétiens, qu'elles considéraient sensibles naturellement à ces questions de droits de l'homme.
 
 
 

Le nom ACAT signifie donc « Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture ».

Depuis cette création, 30 ACAT ont vu le jour à travers le monde, d'où le nom d'« ACAT-France ». Ces diverses ACAT sont regroupées au sein d'une Fédération internationale, la FIACAT, dont le siège est à Paris. Cet organisme a voix consultative auprès du Conseil de l'Europe, de la Commission africaine des droits de l'Homme, et des Nations Unies.

Pour qui l'ACAT agit-elle ?

Pour tous, dans le monde entier, sans distinction idéologique, ethnique ou religieuse. Son combat concerne tous les pays où son mandat peut s'exercer, dans la limite de ses moyens humains. En France, l'ACAT agit en faveur de l'amélioration des conditions de détention et pour le respect du droit d'asile.

L'ACAT veut convaincre les Chrétiens que la lutte contre la torture n'est pas seulement une action importante, mais qu'elle est une composante à part entière de la vie spirituelle.

Réunissant catholiques, orthodoxes et protestants, l'ACAT refuse la destruction de l'homme par l'homme par un combat passionné pour la dignité de la personne humaine. Il en va de la responsabilité des Chrétiens de permettre à tout homme de ne pas vivre ce que le Christ a subi.

Pour que la grâce touche également les bourreaux qui s'avilissent autant qu'ils avilissent, l'ACAT prie pour eux, pour qu'ils retrouvent le chemin de la fraternité. Pour qu'ils entendent cette parole de l'Évangile sur lequell'ACAT fonde son action : « Chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Matthieu 25, 40)

Parce que la torture nie la personne humaine au plus profond d'elle-même, l'ACAT se bat au quotidien pour que jamais l'on n'oublie ces torturés, qui sont nos frères.

L'efficacité de l'action

Chaque année, plus de 200 personnes voient la fin de leur calvaire grâce à notre action, aux plus de 100 000 lettres envoyées, aux interventions directes auprès des gouvernements, aux activités de lobbying, aux dizaines de milliers de signatures recueillies.

En 2006, l'ACAT a également rempli sa mission de sensibilisation et mobilisation des Églises, en accompagnant le travail préparatoire de la déclaration du CECEF (Conseil d'Églises chrétiennes en France), datée du 6 octobre 2006, qui refuse avec force le châtiment de la peine de mort dans le monde entier.
Cette déclaration très importante invite les Chrétiens à « redoubler de vigilance face aux tentations de revenir en arrière » et à « s'unir dans une seule et même dénonciation, (...), de ce châtiment contraire à l'espérance en l'accueil de la miséricorde divine ». 

Postface des co-présidents du Conseil d'Églises chrétiennes en France (CECEF) du Rapport sur la Torture, 2010 :
"Les chrétiens ont des motifs particuliers de combattre la torture"
Consulter ce texte

Document sur 15 recommandations concernant la lutte contre l’impunité et l’éradication du phénomène tortionnaire en Tunisie.
Ce document est paraphé par les associations : L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT-France), l’Association internationale de soutien aux prisonniers politiques (AISPP), le Conseil national pour les libertés en Tunisie (CNLT), l’association Liberté et équité, la Ligue tunisienne de défense des droits de l’Homme (LTDH) et l’Organisation contre la torture en Tunisie (OCTT).
Document à télécharger 

Correspondant départemental du Lot-et-Garonne : M. Frédéric GIRARD 
Tél : 05 53 47 15 74
E-mail


Pour le secteur agenais : Mme Anne CHIOTASSO 
Tél : 05 53 96 23 64

ACAT France
7, rue Georges-Lardennois - 75019 Paris
Tél : 01 40 40 42 43 - Fax : 01 40 40 42 44
E-mail : courriel de l'ACAT
en savoir plus : site de l'ACAT 
 

Retrouvez les derniers communiqués de presses sur cette page. Le rythme des articles y est (malheureusement) assez soutenu.

 
La nuit des veilleurs dans divers lieux du diocèse
(Suite...)
 
Célébration oecuménique présidée par Mgr Herbreteau, avec la participation du pasteur C. Desplanque et du hiéromoine Jean.
(Suite...)
 
À l'occasion de la « Journée internationale de soutien aux victimes de la torture » (26 juin), l'ACAT-France et un grand nombre d'ACAT de par le monde, proposent aux chrétiens de toutes confessions de devenir « Veilleurs ».
(Suite...)
 
Nuit blanche contre la torture : l'ACAT organise la 8ème Nuit des Veilleurs.
(Suite...)
 
Le 23 janvier 2013, l'ONG française ACAT, Action des chrétiens pour l'abolition de la torture, publie son troisième rapport.
(Suite...)
 
« Touche pas à mon image !... mon intégrité... ma dignité... » avec Philippe DAUTAIS (Délégué oecuménique de l'Eglise Orthodoxe pour la région Sud-Ouest), Clément BOURSIN (responsable Afrique à l'ACAT France) et le modérateur a été le Pasteur HULSHOF.
(Suite...)