Culture ? Civilisation ?
 
 
 
 
 

Nous sommes en plein « intergénérationnel », nous ne pouvons échapper à cette question.

Certes, on perçoit des différences entre ces deux termes : pour la culture ? On pense à une certaine noblesse... et ce n'est pas à la portée de tous... Mais quant à la civilisation ? Nous sommes tous « dedans » ! Elle nous distingue de l'homme primitif, elle devrait évoluer sans cesse...

Un certain niveau de civilisation étant acquis, la culture est le résultat d'une transmission de génération à génération... Il est possible d'augmenter sa culture, on peut aussi la refuser, nous sommes pour une part artisan de notre culture...

La civilisation est plutôt un état : nous sommes civilisés, ou nous ne le sommes pas, cela dépend de notre appartenance à un groupe ! Et justement, selon le groupe pourrait-on être « sauvage » ? Mais, qui peut se permettre une telle question : est-on son propre juge ? Il existe des êtres asociaux, sont-ils pour cela « sauvages » ? Bien sûr que non ! D'ailleurs des savants sont parfois asociaux : on rencontre des... presque « ours » qui font cependant progresser toute l'humanité !

Cela nous amène à penser que civilisation et culture sont difficiles à distinguer. Civilisation ou culture ? Ce qui est sûr, c'est que éduquer, enseigner, transmettre, instruire sont sources de joie... Recevoir, apprendre, s'instruire, c'est sans doute plus astreignant pour les jeunes, mais, heureusement, beaucoup y trouvent aussi bien du plaisir... et puis cultiver et se cultiver, c'est la loi : c'est la civilisation !

Extrait du Catho 47 n°76

Connaître le bulletin diocésain

 
Page suivante : Les conciles