Les Coptes
 
 
 
 
 

L'attentat d'Alexandrie le 1er janvier 2011, avec ses vingt et un morts et soixante dix neuf blessés - surtout des Coptes – attire notre attention sur cette Église des premiers temps !

Ces Coptes, les victimes, venaient d'assister à la messe du nouvel an.

L'Église Copte remonte au tout début du christianisme ; c'est saint Marc, en l'an 42, qui serait à l'origine de l'évangélisation de cette partie de l'Égypte... Les Coptes se considèrent assez fièrement, comme héritiers des pharaons !

Dès l'origine, la nouvelle religion est dynamique et florissante, mais elle connaîtra vite des schismes qui conduisent à des séparations en Églises autonomes qui ont du mal à partager... À cela s'ajoutent des déchirements politiques, ce qui explique que les « Égyptiens » opposent une très faible résistance à la pénétration de l'islam !

Jusqu'au XIVème siècle les coptes restent majoritaires, mais ensuite, la situation se détériore : le Calife en 751 impose aux chrétiens le port d'un turban noir, et d'une croix autour du cou qui pèserait paraît-il 2 kilos ! Beaucoup de Coptes se sont exilés dans le monde mais surtout en Éthiopie... Ceux qui restent se font discrets même si certains ont encore des fonctions importantes... Souvent en cas de problème, ils font « profil bas » pour éviter tout conflit. La tendance était jusqu'à maintenant au « repli sur soi »...

Mais avec cet attentat, et tous les obstacles auxquels ils sont affrontés, beaucoup de fidèles coptes demandent à l'État de prendre ses responsabilités, d'assurer la liberté de conscience et de lui donner les moyens d'exister. Un vent de révolte souffle ! Actuellement les Coptes en Égypte sont 8 à 10 millions soit 10% de la population. La communauté copte la plus importante est celle des Coptes orthodoxes, environ 90%.

Les églises sont simples et assez discrètes, par contre la liturgie est... compliquée : pour un baptême et une confirmation (cérémonies simultanées) pas moins de trente et une onctions ! Et pour le sacrement des malades il faut en principe sept prêtres officiants !

Extrait du Catho 47 n°64

Connaître le bulletin diocésain