Saint-Joseph de Villeneuve, décembre 2009
 
 
 
 
 


Le choix des "baptêmes communautaires"

En novembre 2006, les équipes de préparation aux baptêmes des petits enfants ont commencé à réfléchir à une pratique différente de la célébration des baptêmes. Le Conseil Pastoral s’est saisi lui aussi de la question et à la rentrée 2007, nous avons proposés de célébrer les baptêmes de manière communautaire dans la paroisse : ils ne seraient plus célébrés individuellement et à la carte après la messe dominicale, mais pendant la messe, en communauté, selon un calendrier donnant à chaque clocher son dimanche de baptêmes.

Les avantages concrets de ce choix sautent aux yeux : il devient très difficile de répondre à la demande individuelle des familles de baptiser leur enfant tel jour et en tel lieu. Mais surtout, vécus pendant une messe, avec la prière et la sympathie de toute la communauté chrétienne, les baptêmes prennent toute leur dimension sacramentelle et ecclésiale et nous répondons ainsi à la demande des parents : "Nous voulons que notre enfant fasse partie de la famille des chrétiens"

Deux ans après, quel est le bilan ?

Le baptême communautaire demande souvent un effort aux parents qui souhaiteraient un baptême "en famille, en privé" ; effort aussi de venir à la messe, de partager la célébration avec d’autres familles. Effort également pour les paroissiens : les baptêmes allongent un petit peu la messe. En tant que diacre, j'ai dû moi aussi faire un effort, faire acte d'obéissance et tenter l'expérience malgré mes réticences.

Mais les avantages sont à la mesure de ces efforts. L'ancrage communautaire et les exigences chrétiennes étaient trop souvent perdus dans les traditions familiales. Ici, parents, communautés et célébrants, doivent les assumer : "La communauté vous accueille avec joie", " Tu rassembles en ton Fils Jésus Christ tous ceux qui sont baptisés dans l'eau et l'Esprit Saint, pour qu'ils deviennent un seul peuple. Béni sois-tu, Seigneur !", "Désormais, tu fais partie de son peuple, tu es membre du Corps du Christ". Alors, c’est tous ensemble que nous pouvons dire la prière de Jésus "Notre Père..."

Hervé Gouillard

Une autre initiative : les 24 heures de prière

Chaque année, le premier week-end d’octobre, la paroisse organise 24 heures de prière pour présenter nos activités au Seigneur avant de se lancer dans sa mission d'Eglise.

Cette année, en raison du rassemblement diocésain du 4 octobre et pour préparer la visite de notre évêque, les 24h de prière ont eu lieu le 1er dimanche de l’Avent. Nous avons donc aussi porté dans notre prière les visites pastorales. Le thème de ces 24h de prière a été choisi en fonction du grand débat national sur la bioéthique : La vie est un don, choisis la vie.

Extrait du Catho 47 n°55
En savoir plus sur cette paroisse.

 
Page suivante : Doyenné de l'Agenais