« Religions » ou « Confessions »
 
 
 
 
 

Chrétiens, juifs, musulmans, hindouistes... comme de nombreux autres, ces noms désignent des religions, en excluant sagement les sectes qui se voudraient religions, mais dont l'inspiration et le statut sont très douteux. Les religions sont reconnues dans nos démocraties, même si leur place est souvent volontairement limitée ; elles participent à la vie sociale et politique parfois ! Elles font le plus souvent œuvre de paix, sauf dans certains pays très déstabilisés où elles sont partie prenante du conflit. Mais dans ce cas sont-elles encore dans leur rôle ? Pensons au Moyen-Orient actuel, ou en Irlande il y a quelques années !

Nous, chrétiens, catholiques, sommes bien d'accord.... « Nous catholiques » ? Oui, les chrétiens, du fait de l'histoire, présentent plusieurs branches, ils sont divisés. Certes l'Église a été fondée par Jésus : une Église universelle et unie, rassemblant les chrétiens ! Mais les hommes sont ce qu'ils sont, des conflits d'intérêts, des divergences d'interprétation, la politique, l'orgueil, parfois la haine... ont conduit à des scissions.

L'Église chrétienne universelle perdure, c'est l'Église catholique. Notre Église d'Agen en est le témoignage aujourd'hui ! Mais en 1054, une branche s'est détachée, ce sont les orthodoxes... puis en 1525 se forme la branche des protestants, qui donne en 1534 les anglicans et en 1536 les luthériens et les calvinistes... et ainsi de suite.

Bref, les fidèles de la religion chrétienne dans le monde, peuvent être de confession catholique, ou protestante ou orthodoxe ; comme aussi bien d'une branche séparée à l'intérieur de l'une de ces confessions, par exemple pentecôtistes, ou coptes, ou « vieux catholiques » (rares ! ). Les ramifications sont multiples. Les autres religions présentent la même situation. Ainsi, dans le monde musulman, existent deux grandes branches, deux confessions : les sunnites et les chiites.

Extrait cu Catho 47 n° 51

Connaître le bulletin diocésain