Message de Noël et du Nouvel An de l'évêque
 
 
 
 
 



Message de Noël et du Nouvel An

Donner sens à notre vie

Notre existence est jalonnée de questions. Pourquoi la vie ? Pourquoi la nature ? Pourquoi l’univers ? Pourquoi pas rien ? Pourquoi les inégalités et les situations de pauvreté ? Ces énigmes nous fascinent et nous angoissent parfois. Elles traversent tous nos débats de société, de la bioéthique à l’écologie intégrale, de la réforme des retraites à l’accueil des migrants.

Pour vivre un peu sereinement, et en réponse à toutes ces questions, nous sommes alors conduits à donner sens à nos actions, à nos choix et à nos décisions. Donner sens rassure et dynamise.

Là est peut-être la grâce de l’émerveillement de Noël : Jésus, Fils de Dieu, en venant partager notre humanité dans l’humble crèche de Bethléem, puis en partageant sur les chemins de Palestine les attentes et l’espérance de tout un peuple, indique la voie, le sens de la vie et l’art de vivre ensemble.

Nous vivons des épreuves dans nos familles, nos relations de voisinage ou de travail. L’actualité déverse chaque jour le tragique de notre humanité avec les guerres, les catastrophes naturelles, les épidémies. Comment mettre dans notre âme une étoile de berger qui indique la direction ?

Noël nous invite à marcher, rêver, réfléchir et rencontrer ceux qui nous aident à imaginer le monde de demain. Fréquenter les poètes, les conteurs, les chanteurs, les scientifiques nous permet de sortir de la mélancolie et de donner des mots à nos émotions et à nos peurs.

Et si nous profitions de cette fête de Noël si magnifique par ses guirlandes de lumière, ses cadeaux, ses gestes de solidarité et de bonté, pour nous étonner du simple fait d’être au monde. Si Noël nous faisait sortir de la banalité de l’immédiat, d’une agitation au hasard et d’une vie monotone et assoupie !

Cette année, Noël pourrait peut-être renforcer en nous la conviction qu’il est préférable de créer des liens d’amitié plutôt que d’accumuler des biens. Il n’est pas utopique de remplacer les menaces qui pèsent sur nous par des promesses de bonheur. C’est une fête qui suscite le rêve mais aussi l’engagement pour plus de justice, de bonté, de fraternité et de paix. Beaucoup de gens se dévouent au service des exclus, des migrants, des malades.

Que Noël nous donne d’accueillir Jésus, visage de tendresse, Bonne Nouvelle pour le monde, lumière dans la brume de nos vies !

Que cette fête inspire ceux qui veulent semer la paix autour d’eux ! Que personne ne reste isolé et exclu !

Bonne fête de Noël à vous tous !

Agen, le 28 novembre 2019

+ Hubert HERBRETEAU