L'Abbé Pierre est mort ce lundi 22 janvier 2007
 
 
 
 
 


L'Abbé Pierre, civilement Henri Grouès, né le 5 août 1912 à Lyon est mort le lundi 22 janvier 2007 à Paris à l'hôpital Val de Grâce à l'âge de 94 ans. Prêtre catholique, résistant, puis député, il est le fondateur de l'organisation caritative des Compagnons d'Emmaüs en 1949. emmaus france

Un hommage national lui sera rendu vendredi 26 janvier. La célébration aura lieu à 11 h en la cathédrale Notre Dame de Paris, présidée par Mgr André Vingt-Trois. Le Jour du Seigneur

Pour télécharger la déclaration du Cardinal Ricard,  cliquer ici

Notons cette phrase célèbre qu'il prononça lors de hiver 1954, le 1er février : « Mes amis, au secours ! Chaque nuit, ils sont plus de 200 recroquevillés sous le gel dans la rue sans toit, sans pain ... »

« Un personnage incontournable »« L'abbé Pierre était un personnage incontournable qui a fait beaucoup pour les pauvres. Ce que j'ai toujours apprécié chez lui, c'est qu'il s'est occupé des pauvres non en les assistant, mais en les responsabilisant. Et puis il avait le talent d'utiliser beaucoup les médias pour faire entendre sa parole. C'était quelqu'un à part dans l'Église. Qu'il fasse ainsi l'unanimité, cela me touche. Il a agit par amour du Christ, et cela met en valeur la dimension de charité de la foi : on n'est pas totalement chrétien si on n'a pas le souci des plus petits et des pauvres. » Mgr Hubert Herbreteau

Cet appel, pour que nous nous aimions davantage, pour que nous nous tournions les uns vers les autres, pour que tout être ne meurt plus dans la rue de froid a toujours été sa quête.

Même si cet homme habillé d'une soutane, d'une grosse pèlerine et de godillots voulait mourir jeune, son appel contre la souffrance et la précarité est toujours d'actualité.

Voici quelques citations de l'Abbé Pierre :

« Il ne faut pas faire la guerre aux pauvres, mais à la pauvreté »

« Un raciste est un homme qui se trompe de colère »

« Sur ma tombe, à la place de fleurs et de couronnes, apportez-moi les listes de milliers de familles, de milliers de petits enfants auxquels vous aurez pu donner les clés d'un vrai logement »

« Dites leur d'écrire : il a essayé d'aimer, répondit l'abbé Pierre quand on lui demanda ce qu'il voudrait qu'on inscrive sur sa tombe. »

« Il ne faut pas attendre d'être parfait pour commencer quelque chose de bien »

« De temps en temps, faire ce qui ne se fait pas, ça fait du bien »

« Nous avons autant besoin de raisons de vivre que de quoi vivre »

« Les hommes politiques ne connaissent la misère que par les statistiques. On ne pleure pas devant les chiffres »

« On ne peut pas, sous prétexte qu'il est impossible de tout faire en un jour, ne rien faire du tout »

« Quand on s'indigne, il convient de se demander si l'on est digne »

« C'est tellement complexe un homme et, jusqu'au dernier instant, tellement inachevé ! »

« L'enfer, c'est les autres, écrivait Sartre. Je suis intimement convaincu du contraire. L'enfer, c'est soi-même coupé des autres. »

« Le rôle de tout être humain, c'est de faire la preuve que le monde n'est pas sans raison »

« La vie est plus belle que la prudence »...

en savoir plus - site CEF

Liste des livres de l'Abbé Pierre disponibles à la bibliothèque :

  • Mémoire d'un croyant - ed. Fayard, 1997
  • Dieu merci - ed. Bayard/Centurion, 1995
  • Testament - ed. Bayard, 1994
  • Miettes de vie - ed. Le Livre ouvert, 1991
  • Pierre Lunel - L'abbé Pierre, l'insurgé de Dieu - ed. France loisirs, 1989