Rencontre interreligieuse, le 7 janvier 2014
 
 
 
 
 

Le groupe inter religieux, créé sur notre diocèse en 2012, se réunit 3 à 4 fois par an, chaque fois dans un lieu de culte différent. Pour cette rencontre du 7 janvier, RDV était donné à l'évêché à Agen.

Étaient présents à cette rencontre : Christophe Desplanque, pasteur de l’Église protestante unie de France ; Pierre Kempf, pasteur de l’Église Adventiste ; Hassane HDA, Imam ; Kamal Regoug, Président de l’Association Avéroes ; Jacques Lahana de l’Association cultuelle israélite, Hubert Herbreteau évêque d’Agen.

Comme d’habitude, la rencontre fut chaleureuse et le partage très riche. Plusieurs problèmes ont été abordés.

Tout d’abord, nous souhaitons donner une plus grande visibilité à la rencontre interreligieuse. Faut-il alors, chaque année, ouvrir très largement notre groupe et proposer un grand débat public ? Comment faire connaître aux membres de nos différentes traditions religieuses ce que nous partageons au sujet de la vie spirituelle ? En fait nous pouvons considérer trois niveaux de rencontre : notre groupe qui demeure restreint (trois personnes pour chaque tradition religieuse) ; un rassemblement autour d’un événement annuel, une fête spécifique d’une religion à laquelle les autres religions seraient invitées ; un grand débat sur un sujet concernant tout le monde.

C’est un fait : au niveau des responsables religieux l’entente est parfaite. Il y a une réelle amitié entre nous. Mais comment susciter davantage de rencontres amicales pour tous les membres de nos communautés respectives ? Nous ne sommes pas sûrs que nos « fidèles » partagent au quotidien avec des personnes d’une autre religion. Des catholiques pensent parfois que le dialogue ne sera jamais possible avec les musulmans. De leur côté des musulmans ne voient pas le bien-fondé des rencontres interreligieuses.

Nous abordons aussi le sujet des jeunes générations. Chaque jour, à l’école, au collège et au lycée, les jeunes de diverses religions se côtoient. Quelle pédagogie faudrait-il développer en dehors du temps scolaire pour que les uns et les autres s’informent sur les différentes religions, apprennent à vivre ensemble en prenant conscience des préjugés ? Avec le jumelage Agen-Tolède des pas ont été faits et les relations continuent encore aujourd’hui. Des jeunes catholiques de l’aumônerie d’Agen vont bientôt aller visiter la mosquée d’Agen.

Nous préparons aussi un événement qui aura lieu le 27 mai prochain. Nous accueillerons à Agen Madame Karen Thomas Smith, pasteure, responsable d’une aumônerie chrétienne à l’Al-Akhawayn Unversity au Maroc.

La rencontre s’est poursuivie ensuite sur l’actualité. Le conflit en Centrafrique devient dramatique. C’est le chaos et la confusion la plus totale. Alors que nous apprenions la mort de Mandela, cette guerre a éclaté à Bangui et à Bossangoa. Alors que le message de pardon de Mandela était diffusé partout dans le monde, la spirale de la vengeance prenait de l’ampleur en Centrafrique. Comment ne pas voir-là une contradiction ? Le pasteur Pierre Kempf, qui a passé plusieurs années là-bas, nous fait un peu l’historique du conflit.

Notre prochaine rencontre aura lieu à la mosquée,
le 18 mars 2014,
sur le thème : "Notre rapport au texte révélé"

Enfin la rencontre se termine par le partage d’un jus de fruits et de quelques chocolats.