Le 40ème anniversaire du jumelage Agen - Tolède du 14 et 15 juin 2013 !
 
 
 
 
 

Un jumelage, me direz-vous, mais c’est quoi ? Et pourquoi avec Tolède ?

Voici quelques explications. Le concept de jumelage est né au lendemain de la 2nde guerre mondiale et avait pour objectif de resserrer les liens entre les nations européennes et de les réconcilier. Le jumelage représente un contrat moral entre deux communes sans limite dans le temps qui recouvre un champ d’action pluridisciplinaire et la participation directe des personnes ou de leurs groupements aux échanges. Le jumelage est ouvert à toutes les catégories de population et d’acteurs locaux et s’inscrit dans un objectif politique précis : l’Europe des citoyens. Ainsi, le jumelage est une relation d’amitié durable entre deux communes, scellée entre les citoyens en collaboration avec leurs autorités et les associations locales.

Mais pourquoi Tolède ? Que représente Tolède aux yeux de l’Europe et du Monde et surtout d’Agen ?

Dès la fin du XIème siècle, un moine Clunisien, Bernard d'Agen, devint le premier évêque de Tolède reconquise aux Maures. C’est à ce titre que des agenais avides de cultures diverses et de connaissances ont décidé de se jumeler à Tolède, cette belle ville majestueuse au cœur de l’Espagne. Elle est une capitale de province qui porte son nom et de la région de Castille la Manche. L’emblème de Tolède : les trois religions qui ont vécu ensemble pendant une période de presque huit siècles. L’on peut y respirer l’air des trois cultures dans tous les coins de la ville, non seulement à travers ses monuments, mais aussi à travers la structure de la ville, de ses ruelles et de ses petites places. Une ville déclarée Musée National en 1940 et Patrimoine de l’Humanité en 1986. Une ville qui fut Toletum romaine, capitale wisigothe, capitale des trois cultures, court de Castille, seconde résidence du Greco, siège de l’Eglise espagnole et, de nos jours, capitale dela Communauté de Castilla-La Mancha.

L’ancienne Présidente du Comité de jumelage Agen - Tolède et qui l’a fait grandir durant plus de trente ans, Jeanne Isaac, décédée en 2011, a toujours rêvé d’organiser un voyage à Tolède avec de jeunes agenais de religion différente. Elle n’a pas eu le temps d’y participer mais Mohamed Fellah et Christophe Chaudruc, tous les deux élus de la Mairie d’Agen, ont réalisé ce voyage l’automne dernier.

En parallèle, Mgr Hubert Herbreteau, a mis en place un groupe inter religieux qui s’est déjà réuni quatre fois et auquel participent l’Iman, le Recteur de la Mosquéed’Agen, les pasteurs, le Rabbin, le président de l’association judéo-chrétienne (lui-même descendant juif espagnol de Tolède), et c’est donc tout naturellement qu’ils ont tous participé aux festivités de ce 40ème et notamment à la visite du Maire de Tolède, son Conseiller, son chef de cabinet, Le Consul d’Espagne et le Président de la « Casa d’España de Toulouse ».

Les deux Maires se sont échangé leur cravate respective et ont évoqué les difficultés économiques et européennes en insistant sur l’intérêt d’une fraternité durable et authentique entre leurs deux villes.

Bettina Cuvillier