Joseph-Marie Cassant, béatification le 3 octobre 2004
 
 
 
 
 

Le 7 juillet dernier a été lu devant le pape le décret concernant un miracle attribué à l'intercession du Vénérable Joseph Marie Cassant.

Les conditions requises pour sa béatification sont donc désormais réunies.

Le diocèse d’Agen partage l'action de grâce et la joie de l’Abbaye Sainte Marie du Désert.

Agen, le 25 juillet 2003

Mgr Jean Charles Descubes
Evêque d Agen

Le Père Marie-Joseph Cassant a été béatifié le 3 octobre 2004. Sa fête à été fixée au 17 juin.

Connaître « l'accueil Marie-Joseph Cassant » à Casseneuil

Biographie 

« Né à Casseneuil le 6 mars 1878, Joseph Marie Cassant est baptisé le lendemain sous le nom de Pierre Joseph. Il reçoit une solide éducation chrétienne dans sa famille et dans la paroisse.

Se sentant appelé au sacerdoce, il entre en 1894 dans l'Ordre des Cisterciens réformés (trappistes) au monastère de Sainte Marie du Désert près de Toulouse.

Il entreprend sa formation monastique sous la direction du Père André Malet qui deviendra plus tard abbé de ce même monastère.

Au terme de son noviciat, il fait profession simple le 17 janvier 1897, puis solennelle le 24 mai 1900.

Soutenu par une humble mais extrême confiance dans le Sacré Coeur de Jésus, il met toute son énergie à l'étude de la théologie, et est ordonné prêtre le 12 octobre 1902.

Entre temps, les symptômes de la tuberculose s'étant déclarés, sa santé commence à décliner. Espérant que l'air du pays natal aidera Joseph Marie Cassant à recouvrer la santé, l'abbé l'envoie dans sa famille à Casseneuil. Cela ne donne guère de résultats et lorsqu'il rejoint le monastère, c'est pour être accueilli à l'infirmerie.

Il célèbre sa dernière messe le 31 mai 1903 et, meurt le 17 juin, après avoir invoqué les noms de Jésus, Marie et Joseph.

Lors de son inhumation on prend soin de placer sur son corps un écrit qui, en son temps, permettra de l'identifier. On y lit, entre autres, les paroles suivantes Il fut un homme juste, simple et droit, aimé de Dieu et des hommes, dont la mémoire est en bénédiction. Dans la fidélité et la douceur, Dieu l'a conduit à la sainteté et l'a choisi parmi tous les vivants.

Sa réputation de sainteté conduit à l'ouverture d'un procès informatif ordinaire qui se déroule à l'archevêché de Toulouse au cours des années 1936 et 1937, et d'un procès rogatoire à l'évêché d'Agen en 1936. La procédure suit son cours (décrets sur les écrits et sur l'introduction de la cause, procès apostolique, rédaction de la Déposition sur les vertus). Le 9 juin 1984, le pape Jean Paul Il proclame l'héroïcité des vertus de Joseph Manie Cassant qui peut être invoqué comme vénérable.»

 
Page suivante : Livres