Clôture de l'Année de la foi, le 24 novembre 2013
 
 
 
 
 

Clôture de l'Année de la foi : dimanche 24 novembre 2013 à 10 h à la Cathédrale d'Agen.

Cette célébration de clôture de l'Année de la foi aura lieu également dans chaque paroisse du diocèse.

Des signets et des lumini seront remis à tous les paroissiens rappelant les paroles du pape dans son encyclique Lumen Fidei :

"Celui qui croit, voit ;
il voit avec une lumière qui illumine tout le parcours de la route,
parce qu'elle nous vient du Christ ressuscité,
étoile du matin qui ne se couche pas."

 Télécharger le signet Année de la foi

C’est par un texte très personnel, écrit de sa main, une « lettre apostolique en forme de Motu proprio », que Benoît XVI avait décidé d’annoncer, après l’Année Saint-Paul et l’Année du prêtre, une « Année de la foi ».

Benoît XVI déploie son « invitation à une conversion authentique et renouvelée au Seigneur, unique Sauveur du monde » à destination de toute l’Église, en vue d’une « vie nouvelle qui modèle toute l’existence sur la nouveauté radicale de la Résurrection», et ceci « surtout en un moment de profond changement comme celui que l’humanité est en train de vivre ».

Premier fruit attendu : « Que le témoignage de vie des croyants grandisse en crédibilité. » Ce mot résonne en écho au Credo, placé par le pape, avec le Catéchisme, au cœur du dispositif, car « la connaissance des contenus de la foi est essentielle pour donner son propre assentiment. ». Mais celle-ci « n’est pas suffisante si ensuite le cœur, authentique sanctuaire de la personne, n’est pas ouvert par la grâce qui permet d’avoir des yeux pour regarder en profondeur et comprendre que ce qui a été annoncé est la Parole de Dieu. ».

Au surplus, « le chrétien ne peut jamais penser que croire est un fait privé. (…) La foi exige la responsabilité sociale de ce qui est cru. » Il s’agit également, pour le pape, d’« un acte personnel et en même temps communautaire ». Et cette démarche n’est pas réservée aux seuls croyants : la « recherche sincère du sens ultime et de la vérité définitive sur l’existence et sur le monde est un authentique préambule à la foi, parce qu’elle met en mouvement les personnes sur le chemin qui conduit au mystère de Dieu ».

Tandem foi et charité

L’objectif du pape est aussi, dans la lignée du chapitre 12 dela Lettre aux Hébreux, « le regard fixé sur Jésus-Christ », de considérer, à travers Marie, les apôtres, les disciples, les martyrs, les « nombreux chrétiens qui ont promu une action en faveur de la justice pour rendre concrète la parole du Seigneur », et d’« intensifier le témoignage de la charité ». Le tandem foi et charité doit être, pour Benoît XVI, une clé de voûte de cette année de la foi. Car « la foi sans la charité ne porte pas de fruit et la charité sans la foi serait un sentiment à la merci constante du doute ».

Extrait de La Croix du 17 octobre 2011

 Télécharger la lettre apostolique Porta fidei

Lire le texte de Mgr Brunin : Célébrer l'Année de la foi à la lumière de Vatican II.