Soirée autour du film "Qui a envie d'être aimé", le 16 mars 2011
 
 
 
 
 


« Des hommes et des dieux », « Qui a envie d’être aimé ? »
Deux projections organisées par la paroisse Sainte-Foy, l'une en septembre 2010, l'autre en mars 2011, en invitant un intervenant pour animer le débat.

Ainsi, pour le film de Xavier Beauvois, c'est Christophe Henning, journaliste, auteur du livre « Le jardinier de Tibhirine » qui était là.

Pour « Qui a envie d’être aimé ? », c'est Thierry Bizot, auteur du livre « Catholique anonyme » qui a inspiré le film, qui a accepté de venir de Paris pour une soirée et a répondu aux questions suscitées par la projection.

Simple, chaleureux, décontracté et très disert, cet homme de télévision (TF1 et M6), nous a raconté l'histoire de sa conversion, ou plutôt de sa découverte de la Foi. Un mauvais bulletin de son fils le pousse à rencontrer le professeur principal, qui l'invite à assister à des réunions de néo-catéchuménat. Il y va en traînant les pieds et, contre toute attente, y retournera pendant deux mois, trois soirs par semaine. Il pensait, dit-il, assister à un « stage de récupération de points spirituels ». Et c'est quelques six mois plus tard qu'il se surprend, en face d'un interlocuteur attaquant le catholicisme, à parler avec force et conviction de Jésus-Christ : sans qu'il s'en rende compte, l'arbre avait grandi. D'ailleurs, dit-il, telle est ma foi : Jésus se montre à moi quand je parle de Lui.

Il raconte, avec une certaine émotion, que dans son milieu professionnel comme dans son milieu amical, le regard que lui portent les autres a changé et qu'il n'a eu que des réactions positives. Et il arrive souvent que l'un ou l'autre vienne le voir pour échanger et dire leur soulagement de pouvoir, enfin, parler en vérité.

Et il conclut : Ma vie n’a pas changé, mais ça a changé toute ma vie !