Assemblée de rentrée du CCFD, le 25 septembre 2010
 
 
 
 
 

Le CCFD-Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) a reçu des évêques une mission très précise : contribuer à permettre à l’Église de France de manifester sa solidarité active afin de promouvoir le développement de tous les hommes et de tout l’homme.

Cette assemblée avait pour but de préparer l’année 2010/2011. Elle comportait trois grands temps :

La présentation du thème de réflexion et d’animation « Droits fondamentaux et gouvernance »

Pour le CCFD – Terre Solidaire, le développement se construit sur la base des droits fondamentaux et non de logiques économiques et financières

Le CCFD – Terre Solidaire ne veut pas rêver le monde, il veut participer à le construire.

Avec ce thème « Droits fondamentaux et gouvernance » il veut promouvoir l’action citoyenne à tous les niveaux (local, régional, national, international) pour la défense des droits fondamentaux, au service du développement.

Pour les jeunes, le thème se décline par « Vivre ensemble dignement ».

La définition des orientations et priorités

Des groupes de travail se sont retrouvés autour d’actions prioritaires telles que la campagne de plaidoyer « Stop aux paradis fiscaux » et les animations faisant suite au voyage d’immersion aux Philippines D’autres groupes réfléchissaient à l’attention toute particulière qui sera apportée aux jeunes en catéchèse ainsi qu’aux jeunes adultes.

Les évènements majeurs qui marqueront cette année 2010/2011

Le retour d’un voyage d’immersion aux Philippines :

Deux membres du CCFD-Terre Solidaire de Lot et Garonne ainsi que le Père évêque Mgr Herbreteau ont fait partie d’une délégation régionale de 18 membres.

Le but de ce voyage d’immersion était bien sûr de découvrir les réalités vécues par les Philippins, logement chez l’habitant et relecture tous les soirs des découvertes de la journée.

Il s’agissait aussi de mesurer de très près les actions de développement mises en oeuvre par les associations partenaires du CCFD -Terre Solidaire dans leur lutte contre la faim et la pauvreté. Ils ont notamment rencontré les membres du Fonds de Développement Rural Intégré.

Maintenant, ils vont bien sûr témoigner auprès des jeunes et des adultes du travail réalisé par ces associations partenaires lors de soirées débats et aussi, plus particulièrement auprès de jeunes avec des expositions

La campagne « Stop paradis fiscaux » ; En effet, lutter contre les paradis fiscaux est un enjeu majeur du financement du développement.

Le CCFD-Terre Solidaire rappelle que depuis plusieurs décennies, les pays en développement sont les premières victimes des dysfonctionnements du système financier. C’est ainsi que sous le coup de la corruption et surtout de la fraude fiscale, près de 800 milliards d’euros s’envolent chaque année des pays du Sud vers les paradis fiscaux.

Le CCFD - Terre Solidaire de Lot et Garonne a impulsé un collectif qui regroupe des associations : Attac, la Ligue des Droits de l'Homme, le Secours Catholique, et des syndicats CFDT, CGT, SNU-IPP, syndicat des impôts, syndicat de la magistrature.

Le CCFD organise une conférence sur cette problématique le 2 Décembre à l'université du Pin à Agen avec Jérôme Vignon, président des Semaines Sociales de France.

Autre démarche : il s’associe à cette campagne de plaidoyer en proposant la signature de pétitions.

La Semaine de la Solidarité Internationale (SSI) :

Cette année encore le CCFD - Terre Solidaire du 47 va s’investir dans cette démarche de sensibilisation à la solidarité.

Envers le grand public, il a choisi de participer au festival des films documentaires d’« Alimenterre »..

Des soirées sont prévues en Novembre : le 11 aux Montreurs d’Images à Agen ; le 12 à Castillonès, le 15 au Cinéma du Confluent à Aiguillon, le 16 au Plazza à Marmande.

Elles sont toutes programmées à 20H30 avec le film « Food,Inc. »

« Food,Inc » vise à provoquer une sérieuse prise de conscience : Se nourrir devient un vaste défi car une part importante de l’humanité (un milliard de personnes) ne mange pas à sa faim l’autre part, qui vit dans l’abondance, a peur de ses aliments (voir crises sanitaires récurrentes : veau aux hormones, vache folle, grippe aviaire etc...) ; mais n’oublions pas la surexploitation des ressources et les graves et multiples pollutions

« Food,Inc » veut aussi nous faire mesurer que nos prises de conscience et nos changements d’attitude peuvent permettre de déboucher sur une agriculture durable au service d’une alimentation pour tous

Auprès des lycéens le CCFD participera à un collectif qui déclinera la campagne Alimenterre avec le thème : « Du champ à l’assiette, reconstruire la chaîne alimentaire. » …. une chaîne qui parle de souveraineté alimentaire, de revenus décents pour les producteurs, de protection de l’environnement, de renforcement de liens sociaux … !»

« Bouge ta Planète »

Rendez-vous est donné aux jeunes, dès maintenant, sur le site interactif : www.bougetaplanete.org

Bouge ta planète c’est quoi ? C’est une démarche complète d’éducation à la solidarité internationale qui est proposée aux jeunes, en 3 défis:

1er défi : réveille-toi ! Les jeunes sont invités à réfléchir autour d’un thème lié à la solidarité internationale. Les droits fondamentaux (alimentation, santé, logement, éducation, travail…) seront au cœur de cette année 2010/2011.

2ème défi : engage-toi ! Soutenir ceux qui là-bas s’engagent contre la pauvreté par des actions de sensibilisation et des actions de collecte comme signe concret d’engagement solidaire

3ème défi : porter de manière festive le travail réalisé auprès d’un large public.

Cette année le pays phare est l’Afrique du Sud

Les 50 ans du CCFD–Terre Solidaire :

Pour le CCFD, fêter son cinquantenaire c’est : célébrer l’espérance, car, en effet, il ne s’agit pas d’amplifier les difficultés par des regards d’impuissance, mais être fiers d’être aux cotés de ceux qui œuvrent pour un monde plus juste et plus solidaire, c’est partager nos convictions, c’est s’ouvrir aux autres en invitant de nombreuses organisations de la société civile, enfin, c’est inventer le monde de demain pour que cet anniversaire devienne un avenir-versaire.

Cette fête se vivra au niveau de la région et l’équipe d’animation diocésaine se fixe un objectif ambitieux : y amener une délégation d’une centaine de personnes.