L'église Saint-Martin de Layrac
 
 
 
 
 

Le prieuré bénédictin de Layrac, établi presque au confluent du Gers et de la Garonne, apparaît dans l’histoire au XX ème siècle.

Peu après le concile de Clermont, le Pape Urbain II passa à Layrac, et consacra l’autel le 7 mai 1096.

L’église a un plan extrêmement simple : une nef unique, particulièrement large, de 7 travées, une abside, un transept à bras courts, comprenant chacun une seule absidiole. Il est coiffé d’une coupole montée sur pendentifs.

Dans le chœur, une splendide mosaïque est constituée d’éléments floraux, de rinceaux de vigne et d’acanthes, et d’une grande effigie de Samson.

L’édifice est classé Monument historique.