À propos du baptême des adultes, des mots peu communs...
 
 
 
 
 

Pâques est souvent l'occasion de célébrer avec éclat le baptême d'adultes dans nos communautés paroissiales (plus de 2 000 chaque année en France). Nous entendons alors des mots peu courants.

D'abord catéchumène, un mot d'origine grecque : le catéchumène accueille certaines paroles.... Chez les chrétiens, il est attentif à la Parole, la parole de Dieu. Interpellé par la question religieuse et plus particulièrement par le christianisme, et après un temps de recherche (précatéchuménat), le candidat entame un dialogue avec l'Église, il entre en catéchuménat. De ce fait, reçu en Église, accueilli par la communauté dans l'église paroissiale, il fait déjà partie des chrétiens, au moins «de désir» ! C'est important : en cas de mariage, mais aussi pour des obsèques (hélas toujours possibles) qui dès lors, pourront être chrétiennes!

Deux autres mots sont utilisés couramment : « accompagnants » qui désigne des parents, des amis qui suivent de très près le catéchumène, attention ils ne doivent pas l'étouffer mais respecter sa liberté... Et d'autre part, les « accompagnateurs » : tels des catéchistes, ils facilitent le cheminement du candidat tout au long du catéchuménat, jusqu'à l'Appel Décisif. Avant Pâques, c'est une cérémonie diocésaine : l'accueil, par l'évêque et tout le diocèse, des adultes qui vont recevoir les sacrements de l'initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie), souvent lors de la Veillée Pascale. Entre l'Appel et les sacrements les « scrutins » sont encore un temps de réflexion (scruter - regarder au fond de soi). Le nouveau chrétien « à part entière » présente une certaine fragilité, malgré souvent son enthousiasme et sa foi... Il a encore beaucoup à apprendre, on parle alors de « néophyte », en grec : « nouvelle plante » ! Voilà qui est bien joli !

extrait du Catho 47 n° 57

Connaître le bulletin diocésain