Déclaration commune pour l'attentat de Nice des responsables religieux juifs, chrétiens, musulmans d'Agen, le 1er novembre 2020
 
 
 
 
 

L’horreur des attentats de Nice, le jeudi 29 octobre 2020, nous plonge à nouveau dans la peur et dans le doute. Les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans peuvent-ils vivre ensemble ? Peuvent-ils comprendre leurs différences, les accepter, mieux les apprécier ?

Nous, responsables religieux, nous ne pouvons pas nous résigner à vivre chacun de notre côté et nous savons que l’ignorance des traditions religieuses, des croyances, des rites et des écrits des autres religions conduit à des rejets, des préjugés et finalement à de la violence.

En dépit des obstacles dressés par la haine, l’intolérance, le fanatisme, le terrorisme, nous voulons affirmer une fois encore que nos communautés religieuses doivent mettre en commun ce qu’elles ont de meilleur pour défendre les valeurs essentielles de l’être humain. Nous pouvons œuvrer, main dans la main, pour que soit toujours respectée la dignité de l’être humain.

Nous nous engageons à poursuivre le dialogue interreligieux, malgré les obstacles, les résistances. Nous désirons développer chez les enfants et les adolescents, le respect et l’amour des autres.

Mosquées, synagogues, églises sont des lieux de rassemblement où l’on prie et où l’on redit l’importance de vivre la fraternité. Nombreux sont les témoignages de réussites du vivre ensemble, de la chaleureuse profondeur des rapports humains.

Aujourd’hui encore, nous condamnons la violence. Nous affirmons la nécessité absolue de vivre et d’agir ensemble pour la paix.

Fait à Agen, le 1er novembre 2020

Les responsables religieux Juifs, Chrétiens, Musulmans d’Agen

 
Page suivante : Médias