L'église Saint-Martin d'Anglars à Saint-Maurin
 
 
 
 
 

C’est au cours du XIIe et XIIIe siècle que se forma, autour du monastère, le bourg de Saint-Maurin. Cette agglomération nécessita la construction d’une église paroissiale : l’église Saint-Martin d’Anglars.
 
Elle fut détruite en 1346 ou 1356, et resta en ruine jusqu’en 1525, date à laquelle fut construit le nouvel édifice.
L’inscription, en caractères gothiques, gravée sur le tympan du portail rappelle cette restauration.
L’église était de style ogival, voûtée, au chevet carré. Elle fut brûlée par les protestants en 1561. La lente restauration qui suivit ne fut jamais achevée.
Les voûtes du transept datent de 1860-1862 ainsi que celles du choeur à liernes et tiercerons.
Les vitraux sont signés de Joseph Villiet - 1866 - maître-verrier à Bordeaux. Sous l’impulsion du chanoine Ganibal, la voûte de la nef et les lambris du choeur, oeuvre des compagnons Salse de Saint-Maurin datent de 1930-1932.
 
Cet édifice a été classé monument historique en 1930.
 
On peut également remarquer : un autel en bois sculpté doré et peint au XVIe siècle, restauré et lambrissé en 1932 ; une croix processionnelle en bois
doré du XVIIIe ; des reliques en bois doré de Saint Martin et Sainte Radegonde du XVIIe ; une statue de Saint Joseph en bois du XVIIIe ; un tableau :
« l’adoration des mages » de l’école italienne du XVIIe ; des chandeliers en bois doré du XVIIIe et quatre panneaux en bois sculptés en guirlandes du XVIIIe.
 
 
Page suivante : Doyenné de L'Albret