Paroisses nouvelles : convictions et lexique
 
 
 
 
 

Depuis plusieurs années, dans notre diocèse, nous essayons de mettre en place les nouvelles paroisses. Il est bon, à ce sujet, de rappeler quelques convictions :

  • Dans l’Église, tout baptisé est appelé à suivre le Christ prêtre prophète et roi. Prêtre à la manière du Christ, c’est offrir sa vie pour le service du monde dans une attitude de prière, de louange, dans une attitude eucharistique. Etre prophète, c’est annoncer la Bonne Nouvelle, proposer la foi aux nouvelles générations, témoigner au quotidien de l’Évangile. La dimension royale de notre vie chrétienne consiste à vivre la charité, au service de tout être humain et de tout l’humain.
  • Il n’est jamais simple de recevoir une responsabilité dans l’Église. Pour que nos communautés chrétiennes restent vivantes, il faut que les laïcs baptisés et confirmés répondent à certaines demandes en vue de l’animation des paroisses. Dans l’Église, on répond toujours à un appel. Personne n’est propriétaire de la mission confiée. L’important est de se rendre disponible pour le service de sa mission à Lui, le Christ.
  • La troisième conviction concerne le partage des rôles, des tâches, des charges. Chacun est appelé à mettre ses charismes au service de tous. Nous aurons toujours à développer le partenariat, les collaborations et la délégation, dans une attitude de confiance en l’autre. Corps du Christ, toute communauté chrétienne est structurée à partir du ministère ordonné (évêque, prêtre, diacre). Pour que chacun soit respecté, il est nécessaire de se mettre au clair sur certaines définitions.

Quelques définitions

La constitution de nouvelles paroisses conduit à envisager de manière nouvelle certains rôles et institutions et même à en créer. Pour favoriser la compréhension et éviter les malentendus, il a paru nécessaire au Conseil presbytéral de préciser le sens des mots.

Paroisse (can. 515). « La paroisse est la communauté déterminée de fidèles qui est constituée d’une manière stable dans l’Église particulière, et dont la charge pastorale est confiée au curé, comme à son pasteur propre, sous l’autorité de l’évêque diocésain. » Elle s’étend sur un territoire précis, et a son siège en un lieu déterminé. Elle peut être constituée de plusieurs communautés.

Curé (can. 519). « Le curé est le pasteur propre de la paroisse qui lui est remise en exerçant, sous l’autorité de l’évêque diocésain dont il est appelé à partager le ministère du Christ, la charge pastorale de la communauté qui lui est confiée, afin d’accomplir pour cette communauté les fonctions d’enseigner, de sanctifier et de gouverner avec la collaboration éventuelle d’autres prêtres ou diacres, et avec l’aide apportée par des laïcs, selon le droit. » Cette aide peut prendre la forme d’une participation à l’exercice de la charge pastorale, dans le cas des délégués pastoraux.

Conseil pastoral (can. 536). « Un Conseil pastoral sera constitué dans chaque paroisse, présidé par le curé et dans lequel, en union avec ceux qui participent en raison de leur office à la charge pastorale de la paroisse, les fidèles apporteront leur concours pour favoriser l’activité pastorale. Le conseil pastoral ne possède que voix consultative et il est régi par les règles que l’Évêque diocésain aura établies. » La réflexion et les avis du conseil pastoral, en lien avec les orientations diocésaines, conduisent à élaborer les projets pastoraux de la paroisse.

Conseil économique (can. 537). Il y aura dans chaque paroisse le conseil pour les affaires économiques qui sera régi, en plus du droit universel, par les règles que l’Évêque diocésain aura portées. Dans ce conseil, les laïcs, choisis selon ces règles, apporteront leur aide au curé pour l’administration des biens de la paroisse.

Communauté. Au sein d’une paroisse, c’est un ensemble territorial possédant une certaine unité humaine et pouvant ainsi assumer quelques caractéristiques d’une communauté chrétienne.

Délégué pastoral. Le délégué pastoral participe à l’exercice de la charge pastorale confiée au curé. Avec les relais d'églises, l'intendant, le chargé de la prière, le chargé de l'annonce, le chargé de la solidarité..., il coordonne la vie de la communauté. Il participe avec le curé à la gestion quotidienne de la paroisse, compte tenu des orientations prises en Conseil pastoral. Cela suppose des rencontres régulières avec le curé en EAP (Équipe d'Animation Pastorale).
Les délégués pastoraux sont nommés par l’évêque, après consultation des communautés et agrément du curé, pour une durée de trois ans, et leur installation se fait au cours d’une liturgie.