Profession solennelle de soeur Marie-Cécile de Jésus, le 24 novembre 2013
 
 
 
 
 

Au monastère Sainte-Marie de Prouilhe (dans l’Aude), en ce jour de solennité du Christ Roi de l'univers, c'est la fête : une des sœurs va faire sa profession solennelle, pour clôturer l'année de la foi, il n'y avait pas mieux !

Pour ceux qui ne la connaitraient pas, rappelons que sœur Marie-Cécile de Jésus est originaire de la paroisse Notre Dame des Coteaux et de la Plaine, puisqu'elle est la fille de Nicole Coissieux qui nous donne souvent l'occasion d'admirer ses bouquets liturgiques.

En présence de l'évêque et de nombreux prêtres, la célébration de la profession solennelle de sœur Marie-Cécile de Jésus, se déroule comme suit :

- La sœur se prosterne au sol, les bras en croix devant la prieure, pour demander « la miséricorde de Dieu et celle de sa communauté ».

- La prieure lui demande : « Veux-tu faire profession et observer les Constitutions des Moniales de l'Ordre des Prêcheurs ? ». La sœur répond : « Oui, je le veux et le désire avec le secours de Dieu et le vôtre ». La prieure conclut : « Que Dieu lui-même achève en toi l'œuvre qu'il a commencée. »

- Le célébrant appelle l'assemblée à prier Dieu pour qu'il bénisse sa servante et affermisse sa foi. À nouveau la professe se prosterne, bras en croix.

- Suit la litanie des Saints, à genoux.

- La prieure s'assoit pour recevoir la profession solennelle, de la sœur à genoux devant elle, les mains dans les siennes, le Livre des Constitutions posé sur leurs mains à toutes deux :

- « Moi, sœur Marie-Cécile de Jésus, je fais profession et promets à Dieu, à la Vierge Marie, à saint Dominique, au Maître de l'Ordre de Prêcheurs, et à toi, sœur prieure de ce monastère Sainte-Marie de Prouilhe, et à celles qui te succèderont, selon la règle de saint Augustin et les Institutions des Moniales de l'Ordre des Prêcheurs, que je serai obéissante à toi et à mes autres prieures jusqu'à la mort. »

- Le célébrant bénit le voile, puis la prieure l'impose à la nouvelle professe pendant que l'on chante «  Exultez de joie… »

- Au moment du baiser de paix, la professe va donner la paix à sa famille.

- La professe vient s'agenouiller au milieu du chœur pour la bénédiction solennelle donnée par le célébrant.

- Les sœurs donnent le baiser de paix et d'accueil à la nouvelle professe. 

Ce fut une très belle cérémonie qui se termina par un pot de l'amitié et un magnifique buffet concocté par les sœurs, auquel il ne manquait vraiment rien y compris le gâteau final, découpé par sœur Marie-Cécile de Jésus, pour qui cette journée restera gravée à tout jamais dans son cœur. 

Patrick Charrier