Le chemin de Rocamadour - GR 652 - dans le diocèse d'Agen
 
 
 
 
 
Penne d’Agenais - Notre Dame de Peyragude

Vers le XIème siècle, une famille construit une chapelle dédiée à Notre Dame de l’Assomption. La tradition veut que saint Dominique s’y soit arrêté pour prier et prêcher pour la paix.

La citadelle mariale est même surnommée au Moyen Âge : « La Galilée du Lot et Garonne ». Étape incontournable sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Notre Dame de Peyragude a accueilli des siècles durant des chrétiens en quête de ressourcement.

Détruite et reconstruite au fil des siècles, elle est aujourd’hui un sanctuaire marial diocésain : lieu de pèlerinage. Vous pourrez y admirer 47 vitraux retraçant la vie de Marie et les peintures des coupoles des litanies de la Vierge qui aident à la méditation et à la prière pour la paix.

Agen - Cathédrale Saint-Caprais - patrimoine mondial de l’UNESCO 1998

Initialement la cathédrale était dédiée à saint Étienne, saint patron du diocèse. Celle-ci fut détruite lors de la Révolution.

C’est le 8 décembre 1803 que la collégiale Saint-Caprais, construite au XIIème siècle, fut érigée par Monseigeur Jean Jacoupy en cathédrale, siège de l’évêque d’Agen.

La cathédrale Saint-Caprais présente plusieurs particularités : son abside romane est prolongée par un vaisseau gothique à une seule nef ; tous les murs, sans exception, sont peints et présentent un ensemble remarquable d’illustrations de l’Ancien et Nouveau Testament, un cul-de lampe exceptionnel représentant saint Caprais.

 
Page suivante : La Prière du Pèlerin