Assemblée générale du 13 juin 2014
 
 
Bilan de l'année et préparation de la nouvelle campagne
 
 
 
Année riche en évolutions, en évènements, en réflexions...

Pour le CCFD c’est la mise en route d’un nouveau RO, avec la concrétisation du concept du rapprochement réseau / partenaire. L’évolution du système économique actuel provoquant la mondialisation de la crise, nous met dans la même situation que nos partenaires. Avec des formes parfois différentes, les problématiques auxquelles nous devons faire face sont les mêmes et c’est là que la volonté de transformation sociale ici et là-bas prend tout son sens. Michèle et Jean-Paul participeront cet automne au voyage d’immersion au Sénégal et pourront en parler à leur retour.
Comme pour beaucoup d’ONG, le CCFD subit les conséquences de la crise par une baisse de la collecte d’environ 10%. Pour y remédier, il a été décidé de l’élargir au grand public par des collectes de rue. Quelques expériences se sont déroulées dans le diocèse. Même si leur rendement financier a été relativement faible, elles ont montrées qu’elles permettaient l’information d’un public plus large. Elles ont confirmé les enseignements d’études nationales qui montrent que les gens sont plus sensibles à la lutte contre la faim, qu’à l’éradication des causes de la faim. L’affectif prime. L’éducation au développement a donc encore du pain sur la planche…Les campagnes de communication en vue de la collecte en tiennent compte en remettant en avant la lutte contre la faim.
 
L'AG s'est poursuivie par la présentation des comptes sous forme de tableaux, commentés par Stéphane.

Le CCFD a changé d’Evêque accompagnateur. La conférence des évêques a chargé Mgr Blaquard, évêque d’Orléans et ancien coadjuteur de Bordeaux, de cette mission.

Sur le plan diocésain, un point des diverses activités :

Les Equipes Locales :
Le Carême est un temps fort. Dans tous les lieux où il y a le CCFD, quelque chose se fait en Paroisse. Il est possible de faire davantage le 5ème Dimanche de Carême, dans toutes les Messes du Diocèse, il est important de parler du CCFD et de la venue du partenaire. C’est une piqûre de rappel pour les dons. C’est aussi l’occasion de donner des infos sur ce qui se fait localement : BTP, etc… Donner quelque chose d’écrit, et préciser à quoi sert l’argent que les gens donnent. Il est important aussi d’avoir une bonne collaboration avec les prêtres ; cela se prépare et cela s’entretient.
 
Les Animations Jeunes :
Il est important d’expliquer un peu plus ce qu’est le CCFD et le BTP.
Avoir le souci de sensibiliser à la Solidarité Internationale envers ceux qui viennent et ceux qui observent !
Des points d’interrogation : Ces Animations- Pourquoi ? Quels impacts ? Qu’est-ce qui branche les éducateurs de travailler avec nous ? Quels objectifs ?
Avec les nouveaux rythmes scolaires, il faudra s’adapter.
Ce sont 14 personnes des différentes EL qui préparent ensemble les Animations. Outre que cette forme de travail dynamise les BTP, elle peut permettre à certains de s'investir au CCFD sans appartenir à une EL.

 
Le Plaidoyer :
- Loi d’orientation et de programmation de la politique de développement et de solidarité internationale de la France : la Commission Mixte Paritaire est parvenue à un accord. Le texte sera examiné en séance au Sénat le 23 Juin (d’où l’importance de faire pression pour faire avancer les choses). 
- Elections européennes : 45 élus au parlement européen se sont engagés sur une ou plusieurs des 10 propositions du Pacte pour une Europe exemplaire et respectueuses des droits humains. Pour info, le site du CCFD-Terre Solidaire a été mis à jour ; n’hésitez pas à communiquer l’adresse à vos élus, si vous avez prévu de les féliciter ! Importance du travail auprès de la société civile. 
- Souveraineté Alimentaire : Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition (NASAN) que le CCFD-TS, Action contre la Faim et Oxfam France ont lancé à l’occasion du G7.
- Responsabilités des Entreprises : Un an après l’effondrement du Rana Plaza, au Bangladesh, des organisations de la société civile, en association avec des investiteurs responsables ont lancé auprès de 40 entreprises du CAC 40, un questionnaire sur les principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits humains.30 entreprises ont accepté de répondre.
- Partage des richesses : la Plateforme Paradis fiscaux et judiciaires organise un colloque au Palais Bourbon sur la lutte contre les paradis fiscaux et l’évasion fiscale auquel participent des chercheurs, parlementaires, membres de la haute administration et des institutions spécialisées, ainsi qu’organisations de la société civile. Le colloque aura lieu le 20 Juin et s’intitule « Banques : remparts ou passoires pour l’argent sale ».
- Se convaincre soi-même et convaincre les autres sur les Paradis Fiscaux.
- Le CCFD-TS participe à l’organisation d’un atelier en relation avec le Fonds Mondial Pour le Développement des Villes lors d’une conférence « Nouveaux modèles de financement des collectivités territoriales européennes : Comment mobiliser efficacement les ressources ? » Cet atelier portera sur les initiatives européennes des collectivités locales européennes contre les paradis fiscaux et l’évasion fiscale.
- Dans chaque EL, il faudrait un correspondant plaidoyer.

Réussir l'appel de nouveaux militants 
L’action est quelque chose d’important ! L’adapter aux besoins des gens ; savoir les identifier.
Notre action semble intéresser du monde et d’une manière bien plus large que nos simples communautés paroissiales. N’avons-nous pas là une véritable opportunité missionnaire ? Il paraîtrait d’ailleurs (dixit Mgr Carré archevêque de Montpellier), qu’avant de rentrer en conclave, le pape François aurait expliqué à ses confrères que l’on interprétait mal la phrase qui dit que le Christ frappe à la porte de l’Eglise. Ce geste ne signifie pas qu’il souhaite qu’on lui ouvre la porte pour y entrer, mais au contraire pour en sortir…
 
Autre point, même si le CCFD 47 est basé principalement sur ses 11 EL, les formes de militance évoluent. Au plan National, de plus en plus de personnes intègrent le CCFD par le biais de groupes thématiques (souveraineté alimentaire, une économie juste et au service du bien commun, renforcement des sociétés civiles et de l’action politique, approche internationale des migrations, et instauration d’une paix durable au service du développement et d’approche transversale (viabilité écologique et justice environnementale, égalité femmes-hommes). Pour l’instant, cette forme de militance n’est pas pratiquée chez nous. Mais en sommes-nous bien conscients et en avons-nous fait la promotion ?
Par contre, nous rencontrons plus ou moins partout des personnes prêtes à nous aider ponctuellement, sans pour autant vouloir intégrer une EL. Sommes-nous toujours assez attentifs à ces propositions ?
A côté des EL, les Equipes de préparation des BTP et l’embryon d’Equipe plaidoyer, sont de véritables formes de militance.
Ainsi, au lieu de nous morfondre sur la difficulté de renouveler nos EL, ne devrions-nous pas nous intéresser aux nouvelles formes de militance.
Nous ne sommes pas assez nombreux…nous ne pouvons pas tout faire…
Nos animations doivent être de qualité ; nous devons nous professionnaliser…
Concrètement, cela veut dire quoi ? Nous devons nous fixer des priorités et nous y tenir. 

AG de la rentrée : samedi 11 octobre 

Quelques infos :
- On note une présence assez régulière du CCFD sur Facebook depuis quelque temps.
- Départ pour le Sénégal du 17 Oct. au 1er Nov. 2014 de Michèle, Laurent et Jean-Paul.

Conclusion
 
Yvon reprend un passage de la Bible : " Le Seigneur va passer… Il n’était pas dans l’orage… ni dans le tremblement de terre… ni dans le feu… Puis… il y eut un murmure de la brise légère… Et le Seigneur était là !"
Ce passage…Que veut-on avec le CCFD ? Sinon faire découvrir un peu plus le visage du Seigneur. C’est un peu cela, la rencontre du Seigneur !  
                   
S. Bonaldo et J-C Saccone