Visite ''ad limina'' Apostolorum, du 8 au 14 février 2004
 
 
 
 
 

Discours de Mgr Jean-Charles DESCUBES à Rome

« Du 8 au 14 février, les évêques des provinces de Bordeaux et de Poitiers ont effectué à Rome leur visite ad limina apostolorum. J'étais accompagné du Père Oliver Moran.

Cette visite est d’abord une démarche spirituelle, un pèlerinage au seuil des basiliques, au tombeau des apôtres Pierre et Paul. Elle s’est ouverte par la célébration de l’eucharistie dans la crypte de la basilique Saint-Pierre là où reposent les papes. Nous avons également célébré la messe dans les basiliques Saint Paul hors les Murs et Sainte Marie Majeure et chanté l’office du soir le jeudi à Saint Jean du Latran, la cathédrale du pape. Nous avons été très émus de visiter les fouilles de Saint Pierre et de prier sur la tombe de celui que le Christ a appelé pour confirmer la foi des ses frères et présider à leur charité.
« Du 8 au 14 février, les évêques des provinces de Bordeaux et de Poitiers ont effectué à Rome leur visite ad limina apostolorum.

La visite ad limina apostolorum est aussi l’occasion d’une rencontre avec le pape. J’ai été reçu dès le lundi. Je lui ai naturellement parlé de l’Année jubilaire Sainte Foy et de Vivante Église 2003. Il m’a interrogé sur la situation géographique et humaine du département, son économie rurale en mutation, sa tradition laïque, la pastorale des jeunes et l’organisation des paroisses. Nous avons évoqué Mgr Stanislas Szymecki, archevêque émérite de Bialystok, qui est originaire du Lot-et-Garonne. L’audience du Saint Père avec l’ensemble des évêques et des vicaires généraux a eu lieu le vendredi en fin d’après-midi. Le pape a consacré son intervention à la pastorale des jeunes.

La visite est enfin un temps de travail avec les responsables des dicastères de la curie romaine, c’est-à-dire les préfets des congrégations et les présidents des conseils pontificaux qui permettent au pape d’exercer son ministère au service de toutes les églises. En se référant aux rapports rédigés par ses confrères pour préparer leur visite, l’un des évêques fait une introduction et suggère les questions dont il importerait de débattre. S’instaure alors, un échange dont je dois à la vérité de dire qu’il est plus ou moins fructueux selon les dicastères. J’ai moi-même assuré cette introduction à la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples où nos diocèses ont été remerciés pour leur préoccupation missionnaire et invités à porter une attention particulière à l’Asie. Je suis également intervenu, au titre de ma responsabilité à la Commission sociale, aux conseils pontificaux Justice et Paix et Cor unum.

S’ajoutent diverses rencontres à l’Ambassade de France près le Saint-Siège, à Saint-Louis des Français, à la communauté des Focolari, à l’œuvre de l’Église dont l’une des missions est de se mettre à la disposition des évêques pour faciliter leur séjour romain.

En terminant cette courte relation, je tiens à remercier le supérieur et l’économe du Séminaire français où nous résidions et qui nous ont réservés un accueil fraternel et efficace.»

Mgr Jean-Charles Descubes
Évêque d'Agen