La situation sécuritaire à l'Est de la République démocratique du Congo, mai 2012
 
 
 
 
 

Les nouvelles qui nous parviennent dans cette partie du pays ne sont pas bonnes depuis des dizaines d'années. Les populations sont instables et pas de développement sans paix. 

Extrait d'un article publié dans un journal local  

Les provinces du Kivu ne retrouvent toujours pas de paix totale, bien qu’une accalmie relative ait marqué les trois dernières années et voilà que cette partie Est du pays repart avec le cycle des violences attisées par les mêmes belligérants qui n’auraient donc simulé jusqu’ici qu’une trêve de fausse paix.

Les affrontements qui ont opposé les troupes gouvernementales et les «mutins» au cours de ces dernières semaines ont mis fin à trois ans de paix relative dans la province du Nord-Kivu, à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), et des milliers de réfugiés ont traversé la frontière pour s’installer au Rwanda.

Selon le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), les affrontements ont causé le déplacement de 40 600 personnes depuis avril. Bon nombre d’entre elles avaient déjà fui leur domicile à deux reprises depuis la moitié des années 1990.
 

Père Ananie