Changement à la librairie religieuse à Agen, août 2011
 
 
 
 
 


La librairie Camiade « La Sainte Famille » garde son nom et continue son activité à partir du mardi 9 août 2011. Les nouvelles libraires sont Isabelle Cardona et Françoise Delaleau. La librairie prend une dimension de « librairie diocésaine », puisque l'association « Saint Dulcide » en devient partenaire et associée.

Témoignage de Pierre-Yves Camiade, sur 17 ans de librairie religieuse à Agen :

En juillet 1994, nous reprenions la libraire « La Sainte Famille », longtemps appelée librairie « La Croixde Lorraine ».

Jeunes mariés, ce défi était le projet d’un couple chrétien, désireux de servir l’Église et l’Évangile aussi par son travail. Ainsi avons-nous édicté en règle l’accueil de tous, en s’exerçant à ne point juger les demandes que nous aurions. Et, la variété des demandes fut effectivement très grande. Elle reflète à nos yeux l’expression des sensibilités et de la grande variété des spiritualités. L’amplitude constatée entre les différentes dévotions ainsi que des passionnés d’exégèse ou de théologie a été un enrichissement pour notre foi.

Du cahier de comptabilité à l’informatisation totale de la librairie, du mobilier à tiroirs aux rayonnages modulables, du bulletin trimestriel à destination des paroisses aux newsletters mensuelles, du stand en sortie de messes dominicales aux dépôts permanents à Peyragude et chez les Annonciades de Villeneuve, nous avons connu les évolutions de toutes les librairies modernes. Les engagements nationaux que nous avons pris nous ont permis de rechercher toujours plus de professionnalisme. Car, même avec un fond de littérature religieuse, nous sommes concernés par toutes les questions de la profession de libraire qui souffre tant aujourd’hui (coût des transports, hausse des loyers, marges faibles, accroissement du nombre de titres…). Mais, comme nos confrères « généralistes », nous jouissons de richesses incomparables : rencontres personnelles avec les auteurs, vie au milieu des livres, contacts avec les éditeurs et les confrères pour vivre des temps forts comme les salons du livre et les congrès inter-professionnels, discussions riches avec des clients-amis…

Depuis quatre ans, je suis président du SLLR (Syndicat des Libraires de Littérature Religieuse). Grâce au travail compensé par Hélène dans notre petite structure, j’ai pu être disponible à cette fonction prenante, démontrant ainsi notre attachement irraisonnable pour cette profession.

Aujourd’hui, nous poursuivons cette passion pour la « librairie religieuse » en reprenant une des plus grosses structures françaises du genre. Avec dix-sept années d’expérience, nous décidons de répondre favorablement à ce défi qui nous a été proposé et qui correspond, comme en 1994, à un projet à la fois professionnel et familial.

Nous profitons de l’occasion qui nous est donné par l’équipe de rédaction de Catho 47 pour remercier tous ceux qui nous ont soutenu dans cette activité particulière de « libraires religieux » : nos évêques successifs et leurs conseils épiscopaux, les responsables des services diocésains, les prêtres et les responsables des services paroissiaux, les chefs d’établissements d’enseignement catholique, les clients réguliers et occasionnels.

Pour être présent depuis douze ans au bureau du syndicat qui défend cette profession si fragile mais si passionnante, je me permets de vous affirmer maintenant que la présence d’une « librairie religieuse » sur Agen n’est pas si évidente au regard de la carte nationale de ce type de librairies. Nous sommes très heureux d’avoir trouvé des successeurs, de plus très compétentes, et d’avoir vu à quel point le diocèse et notre évêque ont voulu préserver la présence de cette librairie. Je vous encourage à profiter de cette librairie, pour vous-même, pour faire des cadeaux, pour rencontrer des auteurs passionnés et passionnants… et à soutenir le plus possible celles qui prennent notre suite.

Et, quand vous passerez à Lyon, venez nous saluer à La Procure, nous en serons très heureux !

Pierre-Yves Camiade