Cyrille et Méthode, pionniers de l'évangélisation des pays slaves, co-patrons de l'Europe
 
 
 
 
 

Au IX° siècle, Constantin (appelé Cyrille vers la fin de sa vie) et Méthode, deux frères, sont tous deux moines en Asie Mineure.

En 863, l'empereur de Byzance les envoie en Moravie pour évangéliser le peuple. La langue autochtone est le slavon, une langue purement orale. Or, il est nécessaire de lire les textes liturgiques et la Bible : il faut des ouvrages en slavon, il faut donc « écrire » cette langue ! Les deux frères décident de créer un alphabet pour traduire les sons slaves... Ils complètent l'alphabet grec (celui de leur langue maternelle) par des emprunts à d'autres alphabets orientaux pour exprimer les sons particuliers propres au slavon. Cyrille et Méthode inventent l'alphabet glagolitique qui sera simplifié par leurs disciples et deviendra l'alphabet cyrillique. Russie, Serbie et Bulgarie vont vite l'adopter. Mais nos deux héros ne sont pas au bout de leur peine : ils suscitent des jalousies... L'épiscopat germanique dénonce l'utilisation pour la messe du slavon au lieu du grec ou du latin...

En 868, le pape Adrien II approuve pourtant le travail des deux frères !
En 869, Cyrille meurt ; Méthode est nommé archevêque, et devient légat du pape en pays slaves où il poursuit sa mission ; il meurt en 885.

Le 2 juin 1985, le pape Jean-Paul II a proclamé Cyrille et Méthode co-patrons de l'Europe avec saint Benoît et cinq autres saints ou saintes.

Extrait du Catho 47 n°66

Connaître le bulletin diocésain