Au Cameroun : à la découverte du diocèse d'Obala
 
 
 
 
 


À la découverte d'un diocèse camerounais
 

C'est en 2003 que sœur Mireille M’Balla, d'origine camerounaise, arrive à Agen à la communauté de l’évêché « les servantes de l’Agneau de Dieu ». Elle va passer six ans dans notre diocèse, se mettant met au service de la paroisse Sainte-Foy et de l’aumônerie des lycées ; accompagnant les jeunes pour la confirmation ; animant des messes ; et poursuivant sa formation de jeune religieuse à la Catho de Toulouse, à l’IERP (Institut d’Études Religieuses et Pastorales).

Mireille repart alors au Cameroun durant l'été 2009 pour y prononcer ses vœux perpétuels, s’engageant définitivement dans la congrégation. Elle rejoint la communauté d’Efok du diocèse d’Obala (constituée de trois sœurs et trois aspirantes), située à quarante kms de Yaoundé.

Le diocèse d'Obala compte 615 000 habitants dont 342 000 baptisés répartis en cinquante paroisses. Ce diocèse à été fondé en 1987 ; l’évêque, Mgr Owono Mimboé, vient d’être remplacé par Mgr Sosthène Léopold Bayemi.

Sœur Mireille nous écrit : « Notre jeune Pasteur a invité tous les paroissiens de son diocèse à s'engager dans une année de prière, pour entrer en communion fraternelle et bâtir ensemble le diocèse. Il met en place un programme de catéchèse pour les trois années à venir : 2011 étant centrée sur la prière, 2012 sur les sacrements et 2013 sur le témoignage de la charité. Il présente les actions à mener dans ce nouveau diocèse qui se construit : le renforcement des communautés ecclésiales de base et des établissements catholiques d'enseignement, la formation des différents acteurs, clercs ou laïcs, l'évangélisation et la pastorale biblique. »

Comme à Agen, sœur Mireille s’investie auprès des jeunes, en particulier dans l'aumônerie diocésaine des jeunes et dans le service des vocations. Elle donne des cours d'instruction religieuse au collège Jean XXIII à Efok (avec des classes de trente à cinquante élèves !). Et elle est responsable, pour le diocèse, des « Cop-monde » (Copains du monde entier), équivalent de l'ACE en France.

Sœur Mireille espère pouvoir, dans un avenir proche, travailler en collaboration avec la Pastorale des jeunes d'Agen, pour vivre les JMJ de Madrid en communion avec eux, et tisser des liens entre jeunes du Cameroun et du Lot-et-Garonne. 

Micheline Valay