Les livres liturgiques pour la messe
 
 
 
 
 

Dix ? Quinze ? ...Une incroyable liste de noms désigne les ouvrages liturgiques qui gravitent plus ou moins, autour des célébrations ! Simplement, distinguons ceux qui sont le plus souvent sous nos yeux.

L'évangéliaire, souvent un livre magnifique, est porté triomphalement en procession d'entrée jusqu'à l'autel où il est déposé très respectueusement : il a une place privilégiée. On le trouve dans les grandes églises et les cathédrales. Il contient dans l'ordre, les extraits de l'Évangile retenus pour les messes dominicales... Pendant l'Alléluia, il est transféré solennellement à l'ambon, d'abord débarrassé du lectionnaire. Ainsi la Parole de Jésus vient directement de l'autel, c'est à dire du Christ.

Le lectionnaire, souvent lui aussi un bel ouvrage, à la typographie soignée pour faciliter la lecture, contient toutes les lectures nécessaires à la messe. Dans l'ordre chronologique du calendrier liturgique, on trouve un passage de l'Ancien Testament ou des Actes des Apôtres, un extrait de Psaume, un passage d'une épitre et un passage d'Évangile. Depuis Vatican II, on y parcourt la Bible en trois ans.

Le missel, est à la disposition du célébrant pendant la messe, sur l'autel. Il contient toutes les informations pour célébrer la messe : lectures, prières, chants et même gestuelle...

Outre le missel d'autel, il existe à l'usage des fidèles de beaux missels permanents, on y trouve les lectures des trois années. Mais très pratiques aussi sont les missels de l'année qui contiennent en sus, des commentaires, et des remarques qui sont actualisés et souvent fort opportuns !

Extrait du Catho 47 n°62

Connaître le bulletin diocésain