Message de Noël et du Nouvel an, décembre 2010
 
 
 
 
 

Paix sur la terre !

Une fois encore, nous entendrons à Noël le chant des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime ! »

Comprenons que cette paix est d’abord un don de Dieu à accueillir. Nous ne sommes pas de gentils rêveurs idéalistes au point d’oublier les graves problèmes qui secouent notre planète : menaces terroristes, inégalités et injustices, conflits, malnutrition, destruction de l’environnement. La promesse de Noël, chantée par les anges, est source de persévérance pour ceux qui cherchent à construire la paix là où elle est menacée.

Saint Ambroise disait : « Commencez en vous l’œuvre de paix, de sorte qu’une fois pacifiés vous-même, vous portiez la paix aux autres. »

Il y a tant à faire en ce domaine dans nos communautés, nos associations, nos propres familles. Il nous faut donc à Noël ouvrir largement notre cœur et souhaiter que la paix soit réelle partout dans le monde. Il nous faut en même temps la mettre en œuvre ici, chez nous.

Le Frère Aloïs, prieur de Taizé, résume parfaitement tout cela : « Par la venue de Jésus, Dieu s’engage dans un vrai échange. Il assume notre humanité et, par là, notre propre personne. En échange, il nous communique sa vie. Marie est la garante que cet échange est réel, elle porte la promesse qu’il aboutira à la réconciliation de l’humanité avec Dieu. »

Chers amis, croyants ou non-croyants, faisons de cette fête de Noël un moment de paix et de joie ! Les petits gestes comptent beaucoup. Une parole amicale adressée à quelqu’un que l’on déteste parfois, un encouragement à une personne accablée par trop de soucis, un cadeau offert à une autre, une attention plus grande à des hommes ou des femmes seuls, tout cela réalise la paix concrètement, la paix de Noël !

À tous, je souhaite de joyeuses fêtes !

Agen, le 7 décembre 2010

Mgr Hubert Herbreteau
Évêque d’Agen

Connaître  le message du pape