Temps fort « À la découverte d'Adèle de Trenquelléon » , le 8 mai 2010
 
 
 
 
 

Temps fort « Adèle d’hier @ aujourd’hui »

Samedi 8 mai, 186 enfants du CM de tout le diocèse, encadrés par cinquante adultes, se sont retrouvés pour faire connaissance avec Adèle de Batz de Trenquelléon.

La matinée s’est déroulée au château de Trenquelléon à Feugarolles où Adèle est née et a vécu. Quatre ateliers, situés à divers endroits du château, ont permis aux enfants de découvrir Adèle.

Le premier atelier se situait dans la cuisine où s’entremêlent l’ancien avec la grande cheminée et son tournebroche, les casiers des serviteurs…et le moderne avec le micro-onde et la cafetière électrique. Devant des enfants médusés, Laurence en habit des premières marianistes a raconté l’enfance mouvementée d’Adèle, qui a dû fuir la France avec sa famille, à cause des temps troublés de la Révolution.

C’est dans le grand salon que les enfants ont pu découvrir les témoins qui ont aidé Adèle dans sa vie de foi : sa mère ; Mr Ducourneau, le précepteur de son frère ; son amie Agathe et le Père Chaminade représenté par le Père Saphy en soutane. Dans le recueillement de la chapelle, les enfants ont entendu le Père Thibaud de la Serre parler des sacrements reçus par Adèle et dont elle fêtait chaque anniversaire : « Oh l’heureux engagement que nous avons pris dans notre baptême. Renouvelons-le de tout notre cœur ; engageons-nous de nouveau dans l’amour et le service du bon Dieu. » Puis dans la grande salle de l’orangerie, ils ont découvert avec sœur Dominique la « Petite Société ».

La « Petite Société » créée par Adèle et son amie Jeanne a pour but de faire connaître et aimer Jésus au plus grand nombre de personnes. Aussi, les amies de la « Petite Société » s’unissaient pour s’encourager à vivre leur foi dans un élan de plus en plus grand vers Dieu.

Aujourd’hui le contexte a changé, mais dans un monde déchristianisé où les enfants sont peu nombreux au catéchisme, l’idée de la « Petite Société » pour s’encourager à vivre notre foi est d’actualité...

À 12h30, avec regret, nous quittions ce magnifique cadre du château de Trenquelléon, et nous prenions congé de la famille d’Adèle qui nous avait accueillis avec une disponibilité dont nous les remercions chaleureusement.

C’est en car que nous avons rejoint l’Institution Ste Foy d’Agen pour nous restaurer avec le pique-nique tiré du sac. Le soleil étant de la partie, nous avons investi la cour de récréation où les enfants ont pu se défouler…

À 14h reprenaient les ateliers pour faire découvrir comment faire vivre le message d’Adèle aujourd’hui.

La rencontre avec les Sœurs Marianistes et la visite de la maison rue des Augustin témoignaient de la continuité de l’œuvre d’Adèle.

Dans l’atelier « témoins pour aujourd’hui », les enfants prenaient conscience de tous les ainés dans la foi qui les soutenaient et leur permettaient d’avancer.

Des jeunes sont venus gentiment témoigner de leur vie de foi, et dire que « oui après la Confirmation tout continue ! »

Puis nous avons proposé aux enfants et aux catéchistes de faire des « Petites Sociétés » entre équipes de catéchèse. La fin de l’année étant bientôt là, ce projet prendra vie en début d’année scolaire prochaine mais déjà dans les équipes des propositions, réflexions peuvent voir le jour…

Un temps d’action de grâce terminait la journée si bien remplie ! C’est dans la joie que les dernières photos ont été prises pour immortaliser un si beau moment d’Église !

Nous espérons que l’enthousiasme d’Adèle et son désir d’aimer Dieu seront contagieux. « Piquons-nous d’une sainte émulation : Aimons Dieu, aimons-le, IL nous aime tant ! Hélas, nous avons un cœur si tendre pour nos amis, nous savons si bien exprimer notre amitié vis-à-vis des créatures, n’y aurait-il que Dieu pour lequel nous ne saurons jamais lui rien dire ? » Lettre 21

Monique Rouquié Parriel
Équipe diocésaine de catéchèse