Décès de Chiara Lubich, fondatrice et présidente du mouvement des Focolari, le 14 mars 2008
 
 
 
 
 

Chiara Lubich, fondatrice et présidente du mouvement des Focolari est décédée sereinement à l'âge de 88 ans, ce vendredi 14 mars 2008 à 2 heures, à son domicile de Rocca di Papa (près de Rome). Depuis quelques années, elle avait considérablement réduit ses activités extérieures. Mais elle continuait de s'impliquer dans la vie du Mouvement et recevait régulièrement la visite de proches ou de personnalités.

Cette femme, considérée comme une grande figure spirituelle de notre époque, a cherché toute sa vie à élargir les frontières de l'unité de la famille humaine. Elle fortifie les liens entre croyants et incroyants, entre Églises, entre religions, suscite des projets audacieux dans la vie professionnelle, économique, politique. Elle sait parler aux enfants comme aux spécialistes. Fortement ancrée dans l'Évangile, elle renouvelle la compréhension de la Passion du Christ et mise sur les liens d'amour fraternel pour rendre visible la présence d'un Dieu proche. Elle est promotrice dans l'Église d'une spiritualité de communion.

Elle a engendré, avec le mouvement des Focolari, une famille spirituelle aux engagements divers qui prolonge son ardeur à mettre en œuvre la prière de Jésus avant sa mort : « Père, que tous soient un pour que le monde croie que tu m'as envoyé. »

Chiara Lubich est née en 1920, à Trente en Italie du nord, au croisement du monde latin et germanique, de parents typographes. Son père antifasciste notoire paya durement sa résistance au régime. Chiara Lubich était très engagée dans l'Action catholique et le Tiers-ordre franciscain. Son désir de servir Dieu, l'Église et l'humanité, la poussa en 1943 à se consacrer à Dieu par des vœux. Peu à peu, avec ses premières compagnes se dessina le profil d'une petite communauté qu'on appela focolare (foyer en italien). Autour d'elles, un groupe très varié de personnes de conditions et d'âges divers donnèrent une physionomie propre à ce mouvement naissant qui fut reconnu par l'archevêque de Trente.

Le mouvement des Focolari est répandu dans plus de 180 pays dont la France avec 3000 membres. Il a été reconnu dans l'Église catholique le 5 décembre 1964 par la Congrégation du Concile sous le nom d'Œuvre de Marie. Selon ses statuts, sa Présidence sera toujours attribuée à une femme. Des élections sont prévues dans les prochains mois.

Chiara Lubich est l'auteur de nombreux ouvrages dont 23 sont traduits en français aux éditions Nouvelle Cité.

En savoir plus sur le mouvement Focolari dans le diocèse.